Sacrifiés pour un effet de mode éphémère et dérisoire, les animaux payent par milliers un lourd tribut à la vanité, à l’inconscience et à la superficialité…
Ils subissent des conditions de vie et de mise à mort effroyables, des tests douloureux et sadiques, et pourtant ils sont des êtres sensibles et intelligents ; mais qui se soucie de l’envers du décor ? Avons nous besoin de toute cette souffrance pour se rêver irrésistibles et glamour ? Et si notre vrai luxe d’humains généreux et évolués ce n’était pas d’épargner toutes ces vies et leur rendre leur dignité ? 

(S)

Fourrure copie